Mise au point du Crips sur la révision de ses outils

De nombreuses informations circulent depuis quelques jours sur une éventuelle suppression de l’outil « La sexualité et nous ». C'est faux ! Le Crips souhaite faire la mise au point suivante pour faire cesser ces polémiques artificielles et totalement infondées, qui ne servent pas la cause de la prévention auprès des jeunes.

Le Crips réalise une revue générale de tous les outils et brochures de prévention que l’association a créés dans le but de s’adapter à l’évolution des besoins et attentes des publics rencontrés. L'objectif du Crips est de faire évoluer nos supports vers des technologies plus modernes (brochures numériques, application, parcours de réalité virtuelle, etc.) et d’utiliser des illustrations plus adaptées aux lycéens.

En 2014, le Crips a créé une BD "La sexualité et nous", une BD de prévention sur le thème de la vie affective et sexuelle destinée aux jeunes de 13 à 18 ans. Ce support se décline en 15 planches abordant des thématiques comme la puberté, les stéréotypes, l’amour et les sentiments, le porno, le plaisir solitaire, la première fois, les orientations sexuelles, le consentement, la prévention, la contraception…

Il est normal et naturel, trois ans après, que les outils d'information et de prévention évoluent au regard des retours émis par des professionnels, des proviseurs et la communauté éducative et des parents.

La nouvelle BD continuera à aborder tous les sujets déjà présents, dont bien sûr l’orientation sexuelle, mais d’autres seront ajoutés comme le cyber harcèlement, le bien-être à l’adolescence, etc.

Ce travail concorde avec la volonté manifestée par la Région, au travers d’un Comité consacré à la prévention santé jeunesse - présidé par Vincent Roger, vice-président du Crips -, d’adresser de nouvelles thématiques, de nouveaux publics comme les parents, et de développer de nouveaux outils, notamment numériques.

Le groupe qui réfléchit actuellement sur cette nouvelle version est composé de représentants des utilisateurs (jeunes, parents, infirmières scolaires, proviseurs), de partenaires (experts de l’adolescence) et de salariés du Crips. Deux élus au CA du Crips en sont membres : le président, Jean Spiri, et la présidente de la Commission santé du Conseil régional, Sandrine Lamiré-Burtin, ainsi que la présidente du Comité scientifique et vice-présidente du Crips, le Pr Anne-Claude Crémieux. C’est ensuite un travail de professionnels que de mettre en place un nouvel outil qui sera prêt à être diffusé dès la rentrée 2017.

Le Crips est un organisme dédié à la santé publique : sa seule boussole est l’efficacité de ses actions, à travers leur évaluation et adaptation permanente, pour la santé des jeunes et la lutte contre le VIH/sida.