Le Crips accompagne les élu.e.s d'Île-de-France dans la lutte contre le sida

En Île-de-France, le VIH/sida constitue une priorité de santé publique

La région francilienne concentre 42% des découvertes de séropositivité pour 18% de la population vivant en France. Concrètement, 7 personnes découvrent chaque jour leur séropositivité en Île-de-France.

Face à ce constat chiffré, qui justifie l’urgence à agir, l’espoir est immense : la science a prouvé que la fin du sida était atteignable pour 2030 !

Trois axes pour parvenir à la fin du sida

Les axes pour y arriver sont connus :

  • renforcement des dispositifs d’information associé à la mise en place d’un panel de prévention le plus complet possible,
  • proposition de dépistage le plus tôt possible, le plus souvent possible au regard des situations d’exposition au VIH,
  • établissement d’une politique ambitieuse de lutte contre la sérophobie.

 Ces axes peuvent trouver concrétisation au sein des villes, qui constituent indéniablement un échelon légitime, cohérent et pertinent tant les élus municipaux sont au plus près des préoccupations, avec de réelles possibilités concrètes d’action.

Le Crips appuie les élu.e.s dans leur politique de lutte contre le sida

Afin de soutenir cette mobilisation, le Crips souhaite venir en appui aux villes en proposant de les accompagner dans l’établissement de leur politique de lutte contre le sida.

  • En tant qu’opérateur (l’association crée et conçoit un projet clé en main),
  • et/ou en tant que coordinateur (l’association se sert de son implantation territoriale pour mobiliser un réseau d’acteurs et de partenaires pour la mise en œuvre d’un projet.

C’est en ce sens que le Crips a souhaité la publication
du dépliant-guide Lutter contre le sida : les villes en action et la création d’un espace dédié aux élus sur ce site, espace en constant enrichissement.