L'humour pour prévenir la consommation de drogues chez les jeunes

Une nouvelle campagne américaine utilise les vidéos de chats, phénomène du web, pour inciter les jeunes à ne pas fumer. Et si c'était une solution efficace?

Des campagnes de prévention en France trop classiques ?

La Mildeca à travers le plan gouvernemental de lutte contre les drogues et les conduites addictives cherche le bon discours à utiliser pour sensibiliser les jeunes aux risques liés aux consommations de drogues.

Les grandes campagnes de prévention nationales sont réalisées par l'Inpes, certaines s'adressent directement à ce public et ciblent les plus jeunes pour éviter la première cigarette.

Pourtant en 2014, près de 9 adolescents de 17 ans sur 10 ont déjà bu de l’alcool (89,3 %), près de 7 sur 10 ont déjà fumé une cigarette (68,4 %) et un peu moins de 5 sur 10 ont fumé du cannabis au cours de leur vie (47,8 %).

Et si la solution c'était l'humour ?

un homme ayant consommé de la drogue parle avec un écureuil et un pigeon

Image issue de la campagne du SAAQ "Toutes les drogues sont détectables"

L'organisation Legacy for Health et ses campagnes Truth lutte contre le tabagisme en utilisant les pratiques sociales quotidiennes des jeunes, les campagnes jouent sur l'humour et les phénomènes du web :

Un autre exemple de campagne, réalisée par la SAAQ rattachée au gouvernement du Québec, utilise l'humour pour parler des drogues au volant : campagne "Toutes les drogues sont détectables".

Quel impact ?

L'organisme Legacy for Health montre que les messages de ses campagnes ont un impact fort. En effet depuis le lancement de Truth, des changements positifs de comportements ont été observés, des centaines de milliers de jeunes ont retardé l'entrée dans le tabagisme.

On s'interroge déjà sur l'efficacité des campagnes qui jouent sur la peur, mais qu'en est-il de celles tablant sur l'humour ?