Cigarette électronique : cinq associations engagent un recours auprès du Conseil d’État

Sovape, SOS addictions, Fédération addiction, Respadd et Tabac et liberté ont saisi le Conseil d’Etat pour obtenir l’annulation de la décision d'interdire la publicité pour la cigarette électronique

Depuis le 20 mai 2016, l'interdiction de la publicité et de la propagande directe ou indirecte (promotion d'un organisme, service, activité ou produit, qui peut rappeler un produit du tabac) pour les produits de tabac s'applique aussi aux dispositifs de vapotage.

Cette mesure, tout comme celle du paquet neutre, est issue de la transposition en France de la directive européenne de lutte contre le tabagisme.

De nombreuses associations considèrent que le vapotage est une méthode de réduction des risques qu'il faut valoriser auprès des fumeurs.

Sovape, SOS addictions, Fédération addiction, Respadd et Tabac et liberté souhaitent faire annuler cette "interdiction de propagande et publicité, directe ou indirecte, sur le vapotage". Selon les responsables de ces associations ces interdictions "remettent gravement en cause la liberté d’expression" car "Ces dispositions empêchent d’agir sur le terrain de la prévention sanitaire en apportant aux fumeurs une information objective sur une alternative au fléau qu’est la cigarette. Elles ne permettent plus aux vapoteurs d’échanger sur les moyens d’éviter les risques, et limite la capacité à se tenir informé des produits de meilleure qualité et de plus en plus sécurisés".