La médiation en santé : un métier nécessaire à la réduction des inégalités sociales de santé

Depuis plusieurs années, la France s’intéresse à la lutte contre les inégalités sociales et territoriales de santé. Par son approche de promotion de la santé et son objectif d’accès à la prévention et aux soins pour tou·te·s, la médiation en santé participe ainsi à la réduction des inégalités sociales de santé. Elle créé le lien entre le système de santé et les populations qui en sont éloignées.

Quels sont les rôle, missions et axes d'intervention des médiateur·rice·s en santé ?

Rôle et missions des médiateur·rice·s en santé

L’article L. 1110-13 de la loi de modernisation du système de santé (26 janvier 2016) et son décret d’application (n° 2017-816, 5 mai 2017) reconnaissent et confirment le rôle essentiel des médiateur·rice·s de santé.

La médiation sanitaire, ou médiation en santé, désigne la fonction d'interface assurée entre les personnes vulnérables éloignées du système de santé et les professionnels intervenant dans leur parcours de santé, dans le but de faciliter l'accès de ces personnes aux droits prévus au présent titre, à la prévention et aux soins. Elle vise à favoriser leur autonomie dans le parcours de santé en prenant en compte leurs spécificités.

En réalité, cette définition générale recouvre une diversité de missions liées au contexte d’exercice, au profil des médiateur·rice·s en santé, aux structures employeuses, aux financements...

4 points communs des projets de médiation en santé dans leur diversité

Les 4 axes d'intervention des médiateur·rice·s en santé

(Re)créer la rencontre avec les populations concernées dans une démarche d’« allers vers »

Afin de (re)créer du lien, le.la médiateur.rice en santé s’inscrit dans une double démarche de déplacement vers les populations vulnérables et vers les professionnel·le·s de santé.

Faciliter la coordination du parcours de santé

Dans sa position de personne-ressource, le.la médiateur.rice en santé aide à la mise en place des démarches administratives d’accès aux droits de santé des publics rencontrés et les accompagne physiquement si besoin est vers les administrations.

Favoriser des actions collectives de promotion de la santé

Le·la médiateur·rice en santé :

  • mobilise des acteur·rice·s de santé
  • participe à des actions collectives menées en partenariat avec les acteurs de santé

Participer aux actions structurantes au projet

Le·la médiateur·rice en santé :

  • fournit aux professionnel·le·s du secteur sociosanitaire des informations issues de son terrain d’observation et des données recueillies dans le cadre de ses enquêtes et diagnostics (état de santé, besoins, représentations, comportements des publics rencontrés)
  • lance des alertes aux autorités compétentes en cas de dysfonctionnement repéré dans l’accès à la prévention et aux soins, en cas de risques pour la santé des publics accompagnés.