Monter un « parcours de prévention »

Un « parcours de prévention », qu'est-ce que c'est ?

Les parcours de prévention sont constitués d'un ensemble d'outils, d'ateliers et d'animations sur un thème précis.

En proposant de l'information ainsi qu'une succession de jeux et d'espaces d'expression, le parcours permet d'aborder une thématique plus en profondeur et selon des modalités diverses.

Plutôt destinés à des groupes, les parcours sont généralement proposés selon un ordre chronologique (en 3 étapes ou plus) et peuvent, selon certaines modalités, être proposés de manière segmentée.

Comment s'organise un parcours de prévention ?

  • Pour débuter

La plupart des parcours de prévention proposent au public de s'éveiller à ou de comprendre une problématique spécifique.

Un jeu sur les représentations, un constat ou de l'apport d'informations générales (la transmission du VIH, le poids de la sexualité dans les médias, les inégalités homme/femme, les stéréotypes de genre, etc.) peuvent être utilisés.

  • Dans un deuxième temps

Les parcours proposent de revenir sur des définitions utiles à la thématique abordée (homophobie, sérophobie, genre, sexualisation, préférences sexuelles, séropositivité, etc.) ou sur des concepts centraux en éducation pour la santé (les émotions, les compétences psychosociales, ...)

  • La clôture du parcours

Une animation de mise en situation permet aux participants d'intégrer à leur vie quotidienne les problématiques abordées et pousser la réflexion de manière plus personnelle, plus individuelle.

Plusieurs exemples de parcours en vidéos

  • Le parcours « + ou - libre »
    Il amène à s'interroger sur la place du statut sérologique VIH dans sa sexualité (dois-je dire ma séropositivité ? Quelles pratiques me permettent de ne pas me poser la question ? Comment ne pas être discriminant par rapport au statut supposé de l'autre ?)

Parcours « + ou - libre »

  • Le parcours Hypersexualisation : « Spécial sexe : encore ?! »
    Il permet de comprendre l'influence des médias sur nos représentations d'un rapport sexuel et des enjeux entre hommes et femmes. 

Parcours Hypersexualisation : « Spécial sexe : encore ?! »

  • Le parcours Sérophobie : « Comment aborder la sérophobie auprès des 13-25 ans ? »
    Il a pour objectif de sensibiliser les jeunes 13-25 ans à la sérophobie (rejet des personnes séropositives au VIH) pour lutter contre cette discrimination.

Parcours Sérophobie : « Comment aborder la sérophobie auprès des 13-25 ans ? »

Quelques conseils pratiques pour monter son propre parcours de prévention

  • Afin de mettre en place un parcours de prévention, il vous faut choisir un thème précis que vous souhaitez aborder avec le public visé.
  • Faire un mini diagnostic vous permettra d'affiner vos choix.
  • Une thématique revêt suffisamment d'aspects afin de pouvoir être développée sur plusieurs étapes, avec un travail préalable sur les représentations.
    Par exemple, « réguler sa consommation d'alcool en soirée » ou « négocier le préservatif au premier rapport sexuel » sont des thématiques d'ateliers ou d'étapes, pas de parcours.
    On pourra plutôt choisir comme thématique « la place des drogues pour faire la fête » et « le choix dans la sexualité ».

Attention :
Les parcours s'adressent à des groupes selon des principes de libre-adhésion et d'implication personnelle. Le public ne peut pas être obligé de participer.

Il est nécessaire de :

  • Disposer de suffisamment d'espace afin de placer les différentes étapes du parcours et permettre un accès libre et aisé à tous les participants.
  • S'adresser à des groupes non-captifs ou au grand public.

Par exemple, un parcours peut être mis en place lors d'un forum « santé » où les jeunes sont amenés à se rendre librement dans les différents espaces de leurs choix.

  • Favoriser l'ordre chronologique des étapes sans en faire une obligation et permettre à chacun d'interrompre le parcours s'il/elle le souhaite.
  • Disposer de suffisamment de personnes accompagnant le parcours pour gérer l'affluence ou proposer une programmation pour des groupes constitués (il faut entre 30 et 60 minutes pour faire un parcours entier).
  • chercher à approfondir le thème par des étapes optionnelles (comme par exemple le jeu « Vulnérable, moi ? » du parcours « + ou - libre ») que de proposer des activités annexes sans lien avec le parcours.

Un parcours nécessite un grand investissement de temps et une bonne maîtrise des connaissances.

Il concerne donc principalement des projets amenés à durer dans le temps ou des actions ponctuelles avec un fort impact (festival, semaine ou journée événementielle dans un lieu spécifique type forum ou semaine « santé », parcours itinérant entre plusieurs établissements ou structures pendant 3 mois, ...)

Besoins d'affiches, outils, vidéos ?

emprunter les affiches de notre collection internationale

Exposition issue de notre collection d'affiches

emprunter des outils, vidéos de notre animathèque

visuel d'outils en prêt

Contacter le Pôle Infodoc pour un soutien documentaire

Pour un accompagnement personnalisé dans la recherche de documentation.

Accueil sur rendez-vous :
documentation@lecrips.net
/ 01 56 80 33 10