Prévention ou éducation sexuelle : quelles différences ?

D'abord focalisée sur la prévention des risques, l'éducation à la sexualité s'est peu à peu élargie à une approche globale et positive, prenant en compte les dimensions affectives et relationnelles, de bien-être et de plaisir.

L'information sexuelle auprès des jeunes s'est développée avec l'arrivée du VIH et le besoin de prévenir les risques liés à cette maladie, alors mortelle. L'approche était centrée sur la connaissance des risques (les modes de transmissions du VIH, des IST et les grossesses non désirées) et les moyens de s'en protéger (promotion de l'usage du préservatif et des moyens de contraception).

Une approche globale s'est développée ces dernières années, se basant sur les principes d'éducation pour la santé et la notion de santé sexuelle.

Santé sexuelle : "état de bien être physique, émotionnel, mental et social en rapport avec la sexualité" (définition de l'OMS).

Au lieu de focaliser sur les risques, cette approche positive permet de travailler sur les dimensions affectives de la sexualité, les compétences relationnelles, l'estime de soi et les questions de genre (l'orientation sexuelle, le respect dans les relations et l'égalité des sexes) pour donner à chaque individu les moyens de vivre une sexualité épanouie et responsable.

A consulter

Pour avoir un aperçu de l'évolution des approches en éducation à la sexualité

De la prévention des maladies sexuellement transmissibles à la santé sexuelle
in La santé en action, n° 423, mars 2013, Inpes.

Pour connaitre les objectifs et les modalités liés à l'éducation à la sexualité en milieu scolaire

L'éducation à la sexualité dans les écoles, les collèges et les lycées / circulaire n°2003-027 du 17 février 2003

Pour aller plus loin sur l'éducation à la vie affective et sexuelle

Consulter une sélection de documents dans la médiathèque du Crips Ile-de-France.