Développer les compétences psychosociales pour favoriser le bien-être et prévenir les risques

Si les compétences psychosociales (CPS) peuvent-être améliorées tout au long de la vie et avoir ainsi des conséquences bénéfiques sur la santé globale d'un individu, plus elles sont travaillées chez des sujets jeunes, plus les bénéfices sont positifs. Travailler ces compétences dès l'enfance et l'adolescence constitue donc un enjeu majeur en éducation pour la santé. 

Travailler les CPS dès le plus jeune âge

Chez l'enfant, travailler les compétences psychosociales favorise le développement global (cognitif, émotionnel, communicationnel, relationnel, physique). 

Ce travail éducatif permet aussi d'anticiper la prévention des comportements à risques futurs notamment à l'adolescence en
en consolidant les facteurs de protection : grâce  au développement d'une bonne estime de soi, la capacité à résister à la pression du groupe, l'acquisition de compétences relationnelles pour faire face aux conflits, l'apprentissage de la gestion de ses émotions.
De nombreux programmes ont ainsi été mis en place par des organismes en promotion de la santé en partenariat avec le milieu scolaire.

A l'adolescence

L'adolescence et une période de transition et de bouleversements physiques (puberté) et psychologiques intenses. L'adolescent est dans une phase d'affirmation de son identité et de son autonomie face aux adultes. Il développe son réseau social, les relations avec les pairs ont un fort impact sur ses comportements sociaux, notamment concernant la consommation de drogues ou les comportements à risques.
Cependant, cette quête d'autonomie s'inscrit dans un contexte de relations soutenantes avec les parents ou les adultes référents, et non au détriment de celles-ci. L'influence du groupe de pairs, si elle est importante, peut ainsi être nuancée par d'autres influences sociales positives.

Travailler les compétences psychosociales à l'adolescence permet d'une part de consolider (ou d'amorcer, si cela n'a pas été fait plus tôt), le travail effectué dès l'enfance, à savoir le développement de la santé et du bien-être global.

Chez l'adolescent, les compétences psychosociales permettent également de prévenir les comportements à risques (consommation de drogues, risques liés à la sexualité), les comportements violents et favoriser l'adoption d'habitudes favorables à la santé.

Quelques exemples de programmes :

En direction des enfants :

Le cartable des compétences psychosociales : un programme de développement des compétences psychosociales en milieu scolaire pour des enfants de 7 à 12 ans initié par l'Ireps Pays-de la-Loire et l'Anpaa (Association de prévention en alcoologie et addictologie)

En direction des adolescents :

Le programme ESPACE : un programme de prévention des risques liés à l'alcool au collège dans l'académie de Limoges en travaillant l'estime de soi et les compétences psychosociales