Du vaccin à l'éradication de l'infection

Le vaccin préventif représente "le meilleur espoir de contrôler et d’éradiquer l’épidémie de VIH/sida". Mais il y a loin des tests de candidats vaccins en laboratoire aux grands essais de phase III. Il y a encore plus loin de la validation d’un essai au déploiement de la vaccination à l’échelle mondiale et des campagnes vaccinales à la disparition d’une maladie de la planète.

Une fois qu’un vaccin anti-VIH aura obtenu son AMM, ce qui est très loin d’être le cas pour le moment, de nombreuses étapes seront encore nécessaires pour mettre en œuvre la vaccination préventive anti-VIH :

  • Fabriquer et commercialiser le vaccin à grande échelle
  • Définir une stratégie vaccinale
    > Qui vacciner ?
    > Quelles priorités adopter ?
  • Financer la vaccination, en particulier dans les pays à ressources limitées
  • Sensibiliser les personnes pour une bonne acceptation du vaccin.
    La méfiance de nombreuses personnes vis-à-vis de la vaccination augmente ces dernières années. En France, cette méfiance a pour conséquence une couverture insuffisante pour les vaccins non obligatoires, donc une mauvaise protection des populations ciblées.
  • Organiser des campagnes vaccinales
  • Suivre sur le long terme
    > l’immunogénicité du vaccin, c'est-à-dire sa capacité à provoquer une réaction immunitaire efficace contre le VIH
    > ses éventuels effets secondaires par la pharmacovigilance

A l’heure actuelle, il est impossible d’estimer une date, même très approximative, où l’infection à VIH pourrait être éradiquée de la planète. En tout cas, sûrement pas avant une bonne cinquantaine d’années !

Quelques éléments de comparaison…

  • Pour l’instant, la variole est la seule infection qu’un vaccin a éradiquée à l’échelle mondiale. Le vaccin antivariolique trouve une forme efficace dès 1790 et les campagnes mondiales de vaccination commencent en 1955. Ce n’est qu’en 1977 que la maladie est déclarée officiellement éradiquée
  • Le vaccin oral contre la poliomyélite obtient son agrément en 1962 et les campagnes massives de vaccinations débutent dès 1964. En 2012, l’infection est toujours endémique dans trois pays, où des instances politiques et/ou religieuses s’opposent à la vaccination. Des épidémies localisées surviennent encore périodiquement (Tadjikistan en 2010, Syrie début 2013).
  • Il existe un vaccin efficace contre le VHB depuis 1981 et des campagnes mondiales de vaccination depuis 1991. Pourtant l’OMS estime qu’en 2013, 240 millions de personnes dans le monde vivent avec une hépatite chronique B et que 600 000 en meurent chaque année.