Recherche vaccinale sur le VIH : les structures

La recherche d’un vaccin contre le VIH s’appuie sur une étroite coopération européenne et internationale.

"Des investissements durables et une collaboration intensifiée en vue de développer un vaccin contre le VIH sont nécessaires pour que le monde fasse un pas de plus vers la fin de l'épidémie de sida." (Michel Sidibé, directeur exécutif de l'Onusida, 18 mai 2016)

France

L’ANRS est depuis sa création en 1988 l’un des principaux organismes internationaux engagés dans la recherche d’un vaccin préventif contre le VIH. Début 2015, son programme vaccinal a initié 21 essais terminés ou en cours.

En France, la coordination des recherches sur le vaccin contre le VIH est regroupée au sein du VRI. Inauguré en janvier 2012 et basé à l’Université de Paris-Est, il a pour objectif de favoriser :

  • la coordination des équipes, depuis la recherche fondamentale jusqu’à la recherche clinique,
  • la levée de fonds nationaux, européens ou internationaux,
  • le dialogue interdisciplinaire entre Sciences humaines et sociales et Sciences de la vie ainsi qu’avec la société civile.

Europe

Au niveau européen, l’EHVA, financée en grande partie par la Commission européenne, a été lancée en janvier 2016. Créé par le Pr Y. Lévy, (Inserm) et par le Pr G. Pantaleo (CHUV), l’EHVA rassemble 39 partenaires industriels et universitaires ayant une expertise et des technologies de pointe pluridisciplinaires et provenant de l’Europe, des États-Unis et d’Afrique.

International

A l’international, la Global HIV Vaccine Enterprise est une alliance unique de chercheurs et d’organismes indépendants ou gouvernementaux, engagés dans une collaboration sans précédents pour accélérer le développement d’un vaccin préventif (voir la carte).