Vaccin thérapeutique et VIH

Un vaccin thérapeutique est utilisé au cours d’une infection.
Il stimule le système immunitaire de la personne infectée, ce qui a pour conséquence de ralentir l’évolution de la maladie et de diminuer sa gravité.

Dans l’infection à VIH, le vaccin thérapeutique pourrait être un complément ou une alternative au traitement antirétroviral (ARV).

Un complément aux ARV : le vaccin thérapeutique a alors pour objectif :

  • De protéger les cellules immunitaires, en particulier de maintenir le taux des lymphocytes T CD4 ou de ralentir sa baisse
  • De réduire l’hyperactivation immunitaire et l’inflammation liées au VIH, impliquées dans un certain nombre de troubles pathologiques (atteintes cardio-vasculaires, cancers…)

Une alternative aux ARV

Le vaccin devra susciter des réponses immunitaires qui contrôlent efficacement la réplication du VIH et rendent la charge virale indétectable pendant un temps donné. Il permettra alors de se passer d’ARV, au moins pour une certaine période, ce qui réduira les effets indésirables à long terme et le risque de résistance. Il faut pour cela disposer d’un candidat-vaccin susceptible de rivaliser avec l’excellent rapport bénéfices/risques des ARV actuels.
Ce type de vaccin thérapeutique pourrait aussi être utilisé au sein de stratégies d’élimination du VIH de l’organisme.

Au premier semestre 2013, il existe 25 essais vaccinaux à visée thérapeutique dans le monde. Certains de phase I, d’autres de phase II, aucun de phase III.