Les risques de l'alcoolisation

Il existe des risques directs sur la santé et d'autres qui amènent des comportements susceptibles d'être dangereux pour sa santé et celle des autres.

Les conséquences sanitaires

Impact sur le développement cérébral : Le développement à l'adolescence n'est pas complètement achevé. La consommation abusive d'alcool à cet âge a des conséquences sur le cerveau. Des études ont démontré que l'alcool avait un effet sur la mémoire, sur la plasticité du cerveau et pouvait également entrainer une altération de la matière grise dans plusieurs zones cérébrales.
Extrait de : Les effets de la consommation d'alcool, Educalcool, 2009. (pdf, 2 Mo)

Dépendance : La répétition de l'alcoolisation massive favorise considérablement l'installation d'une consommation régulière à risques, voire d'une dépendance envers l'alcool.
Extrait de : Évolution des conduites d'alcoolisation des jeunes : motifs d'inquiétude et propositions d'action, Roger NORDMANN, Académie nationale de Médecine, 2007.

Coma éthylique : La consommation d'une grande quantité d'alcool provoque malaises, vomissements et nausées. A très forte doses, l'alcool expose à des pertes de connaissance; c'est le coma éthylique qui, faute de soins, peut entrainer la mort.

Les risques sociaux

Relation sexuelle non protégée : Le pouvoir désinhibant de l'alcool et la modification des comportements qui en découlent, peuvent conduire à des rapports sexuels non protégés et/ou non prévus, exposant potentiellement les jeunes filles à des grossesses non désirées et les deux partenaires à des infections sexuellement transmissibles comme le VIH.
Extrait de : Renforcement de la lutte contre les phénomènes d'alcoolisation massive des jeunes, Ministère de la santé, de la jeunesse, des sports et de la vie associative,2008. (pdf, 305 Ko).

Violence : L'alcool désinhibe et favorise le passage à l'acte, qu'il s'agisse d'agressions verbales, physiques ou sexuelles.
Extrait de : Renforcement de la lutte contre les phénomènes d'alcoolisation massive des jeunes, Ministère de la santé, de la jeunesse, des sports et de la vie associative, 2008. (pdf, 305 Ko).

Accident de la route : La première cause de mortalité chez les 15-24 ans est la route, et dans la plupart des accidents, l'alcool entre en jeu : en 2006, 21,8% des conducteurs âgés de 18 à 24 ans impliqués dans des accidents de la route mortels présentaient une alcoolémie illégale. (ESCAPAD, OFDT, Mai 2007).