La contraception à l'adolescence

Qu'elle se fasse auprès d'un gynécologue, d'un médecin généraliste ou d'une sage-femme, en médecine de ville ou dans un CPEF, la première consultation pour une contraception est une étape importante qui peut susciter parfois des appréhensions. Il est donc primordial qu'elle se déroule bien.

La première consultation : obstacles et enjeux

De nombreux facteurs peuvent empêcher les jeunes filles d'aller consulter pour une première contraception :

  • les facteurs socioculturels et familiaux : la non reconnaissance de la sexualité juvénile par la société en général, mais également par certaines familles, peut contraindre certaines jeunes à agir en cachette de leurs parents ou des adultes.
  • les représentations qu'ont les adolescentes des différents professionnels de santé ou services de santé sexuelle : la peur de la consultation, de l'examen gynécologique, de l'attitude ou du jugement des médecins ou adultes référents face à leur demande.
  • les fausses croyances sur la contraception et les risques sexuels : la persistance des mythes sur l'impossibilité de tomber enceinte au premier rapport, la peur liée aux propos véhiculés sur les effets secondaires de la pilule...
  • la difficulté de parler de sujets liés à l'intimé sexuelle à des personnes adultes, à un âge délicat de pleine transition physique et psychologique.

Tous ces facteurs peuvent être des freins pour certaines adolescentes.
Il est donc important pour les professionnels d'en avoir conscience pour pouvoir les prendre en compte et réduire ces obstacles.

Recommandations pour les professionnels de santé

Le premier contact avec le professionnel de santé est primordial et aura des conséquences sur le parcours et suivi contraceptif ultérieur de la jeune fille.

Des recommandations ont été émises pour les professionnels de santé afin de :

  • respecter les règles de confidentialité vis à vis des parents
  • mettre l'adolescente à l'aise par une attitude d'écoute empathique et de non jugement
  • prendre en compte les spécificités de l'adolescente et son mode de vie (situation de couple, comportements à risques...)
  • l'informer sur les différentes méthodes existantes afin de l'aider à choisir le mode de contraception le plus adapté à sa situation