Les techniques de dépistage du VIH

Différents types de tests de dépistage du VIH sont disponibles en France, dont les tests rapides et les autotests.

Tous ces tests ont une très bonne fiabilité.

Trois tests de dépistage

Trois tests de dépistage du VIH sont actuellement disponibles en France :
> le test Elisa, dit de 4e génération,
> le test rapide ou Trod (test rapide d’orientation diagnostique),
> l’autotest.

Tous les trois utilisent le sang total comme matrice. Ils nécessitent donc :
> soit une prise de sang (Elisa),
> soit le prélèvement d’une goutte de sang au bout du doigt (Trod, autotest).

Ces techniques de dépistage différent par :
> les éléments du VIH détectés,
> la durée de la fenêtre sérologique*,
> la durée de l’attente des résultats,
> le délai d’attente après une prise de risque pour un résultat négatif assuré,
> le lieu où les effectuer.

* On appelle fenêtre sérologique ou fenêtre de séroconversion, le temps nécessaire à un marqueur pour apparaître dans le sang après l’exposition au VIH.
Pour plus de détails, voir dans ce dossier l’article : Séroconversion et marqueurs viraux

Tableau comparatif des tests de dépistage du VIH

© Crips Ile-de-France, septembre 2015

Quel que soit le test employé, en cas de résultat positif, il faut effectuer un test de confirmation, le Western-Blot, en laboratoire ou en CeGIDD.

Quelle fiabilité pour les tests ?

La fiabilité d’un test s’exprime par deux mesures : la sensibilité et la spécificité.

La sensibilité montre la capacité du test à donner un résultat positif lorsque l'infection est présente. Plus la sensibilité est bonne, plus le risque de faux négatifs diminue. On appelle faux négatif le fait qu’un test donne un résultat négatif alors que la personne est séropositive.

La spécificité montre capacité du test à donner un résultat négatif lorsque l'infection n'est pas présente. Plus la spécificité est bonne, plus le risque de faux positifs diminue. On appelle faux positif le fait qu’un test donne un résultat positif alors que la personne est séronégative.

© Crips Ile-de-France, septembre 2015

Les tests Elisa de 4e génération, les tests rapides et les autotests ont un taux de sensibilité d’environ 99,9 %.
Les tests Elisa de 4e génération ont un taux de spécificité d’environ 99,5 % ; les tests rapides et les autotests d’environ 99 %.

En ce qui concerne les Trod et les autotests, les tests sanguins ont été choisis en France en raison de leur meilleure sensibilité par rapport aux tests salivaires.

Le Western-Blot possède un taux de spécificité de 100 %, ce pourquoi il sert de test de confirmation en cas de résultat positif.

Les tests de dépistage du VIH sont très fiables.