Hépatite virale C : l'évolution de la maladie

Une personne sur cinq infectées par le virus de l’hépatite C (VHC) guérit spontanément. Mais les quatre autres développent une hépatite chronique qui peut aboutir à une importante détérioration du foie, voire à un cancer.

L’incubation

L’incubation (délai entre le contact avec le VHC et l’apparition des premiers signes biologiques) dure de un à trois mois.

L’hépatite aiguë

  • Quatre fois sur cinq, l’infection initiale par le VHC, ou hépatite aiguë, ne provoque pas ou peu de symptômes.
  • Dans un cas sur cinq, elle cause des symptômes :
    > Fatigue intense,
    > Perte d’appétit,
    > Nausées,
    > Douleurs abdominales,
    > Urines foncées,
    > Jaunisse (ictère).

L’hépatite chronique

L’organisme ne parvient pas à éliminer le virus. Celui-ci se multiplie dans le foie pendant des années, le plus souvent sans symptôme apparent.

Il peut entraîner :
> Une fibrose,
> puis une cirrhose,
> enfin un cancer, le carcinome hépatocellulaire ou CHC.

Hépatite C et alcool

L'évolution de l'hépatite C est quatre fois plus rapide chez les consommateurs excessifs d'alcool, c'est-à-dire les personnes qui consomment plus de 20 grammes d'alcool par jour. Cela équivaut à trois verres de vin pour les hommes et deux pour les femmes.

Sur l’ensemble des personnes infectées par le VHC, 80 % développent une hépatite chronique.

© Crips Ile-de-France, 2015

Des définitions

Fibrose

La fibrose est un processus pathologique dans lequel les cellules du foie sont détruites et remplacées par du tissu fibreux non fonctionnel. Elle peut provoquer le développement d’une cirrhose puis d’un cancer.

Plus la fibrose et la cirrhose s’étendent, plus elles ont de répercussions sur le fonctionnement du foie. On parle alors d’insuffisance hépatique.

Cirrhose

La cirrhose est une régénération anarchique du foie, associant un tissu cicatriciel fibreux (la fibrose) et des amas cellulaires ne respectant pas l’architecture initiale du foie, indispensable à son bon fonctionnement. Elle est la conséquence d’une lésion prolongée du tissu hépatique.

CHC

Le carcinome hépatocellulaire, ou CHC, est le plus fréquent des cancers primitifs du foie. Bien qu’amélioré par la détection précoce et les progrès thérapeutiques, son pronostic reste sévère.