L'épidémie en Ile-de-France

La région Ile-de-France est la région métropolitaine la plus touchée par l’hépatite C.

Le nombre de tests confirmés positifs pour le VHC en population générale y est nettement plus élevé que la moyenne nationale.

En France, on compte chaque année :

  • 4 400 nouvelles infections par le VHC,
  • 2 646 décès imputables au virus et 3 618 associés au virus.

Une importante activité de dépistage

Deux études se complètent pour rendre compte de l’activité de dépistage de l’hépatite C et du taux de séropositivité VHC :

  • L’enquête LaboHEP 2013 qui comptabilise l’ensemble des tests de dépistage réalisés dans les laboratoires publics et privés français en 2013,
  • La surveillance de l’activité des CDAG (Consultation de dépistage anonyme et gratuit) entre 2010 et 2012.

En Ile-de-France, 7 700 tests ont été réalisés pour 100 000 habitants au cours de l’année 2013 versus moins de 5 200 pour 100 000 habitants en moyenne française. Cette activité est légèrement en baisse par rapport à 2010 (7 900 tests réalisés pour 100 000 habitants).

Un taux de séropositivité VHC en population générale plus élevé que dans les autres régions de France

Source : LaboHep 2013, ©InVS, juillet 2015

Les résultats de ces deux études s’accordent pour montrer un taux de séropositivité en population générale francilienne nettement plus élevé que dans les autres régions.

  • LaboHEP 2013 : 109 tests confirmés positifs pour 100 000 habitants en Ile-de-France (vs 46 pour la France entière), un chiffre en légère augmentation depuis 2010 (107/100 000)
  • CDAG 2010-2012 : taux de positivité de 1,07 % en Ile-de-France sur l’ensemble des tests réalisés (vs 0,82 pour la France).

Cette prévalence est confirmée par des études sur des échantillons de population plus restreints :

  • Surveillance épidémiologique des donneurs de sang
    Chez les nouveaux donneurs de sang, le taux de prévalence de l’hépatite C est de 3,8 pour 10 000 nouveaux donneurs en Ile-de-France (vs 3,1 en France). En métropole, cette prévalence n'est plus élevée que pour les EFS (Etablissement français du sang) Alpes-Méditerranée et Pyrénées-Méditerranée (4,8).
  • Base de données des patients hospitalisés
    Chez les patients hospitalisés, la prévalence du VHC est de 0,42 en Ile-de-France (vs 0,26 en France). Par contre, le taux de mortalité hospitalière parmi les patients hospitalisés avec un diagnostic d’hépatite virale C est de 9,3 % (vs 10,7 %).
  • L'étude ANRS-Coquelicot chez les usagers de drogues
    Chez les usagers de drogues, la séroprévalence du VHC est très élevée, aux alentours de 44 % en moyenne. En Ile-de-France, ce chiffre varie : 32 % en Seine-et-Marne, 43 % à Paris et 52 % en Seine-Saint-Denis.