Les conséquences et le vécu des personnes LGBT

Quelque soit la forme qu'elle revêt, l'homophobie a des conséquences sur les personnes qui en sont victimes.Elles sont très souvent psychologiques mais aussi physiques et sociales.

Les conséquences

Etre victime d'homophobie peut entrainer une baisse de l'estime de soi, de l'angoisse, la peur et un renfermement qui peut conduire à des comportements à risques allant jusqu'au suicide.

Des études ont en effet montré que ce dernier dépend du degré d'intégration d'un individu dans son milieu social. Les chiffres confirment cette théorie puisque le risque de tentatives est 2 à 7 fois plus élevé chez les homosexuel-le-s et bisexuel-le-s.

Les conséquences peuvent être sociales : difficultés à trouver un emploi, un logement, harcèlement au travail et un refus de soins de la part des personnels soignants.

Le vécu des personnes

Au fait d'être discriminé s'ajoute la peur de l'être, en effet dans la "Synthèse de l'enquête auprès des personnes homo ou bi-sexuelles sur le vécu de leur orientation sexuelle Focus Île-de-France" de Sida Info Service, 9 personnes sur 10 déclarent vivre avec cette appréhension.

Le poids de la norme héterosexuelle pousse les personnes dont la sexualité est autre à cacher leur orientation sexuelle ou à mettre en place des stratégies : ne parler de son orientation qu'avec certaines personnes, parfois même à inventer une vie hétérosexuelle. Les gestes d'affections courant dans le couple (se tenir par la main, s'embrasser) sont souvent évités dans les lieux publics.