Facteurs et déterminants

Les comportements homophobes trouvent souvent leur origine dans les idées reçues, les stéréotypes et les préjugés.

Stéréotypes et préjugés

Les stéréotypes sont des idées toutes faites, des croyances fortement partagées que l'on attribue à un groupe de personnes. C'est l'ensemble des caractéristiques qui définissent un groupe en terme de comportement, d'habitudes ou encore de rôles sociaux.
Les préjugés sont des jugements portés d'avance sur une personne en fonction de ses caractéristiques supposées, ils sont fondés sur les stéréotypes.
La catégorisation repose sur les stéréotypes, c'est un moyen de mieux cerner le monde, en être conscient permet de prendre du recul et d'éviter de construire des préjugés.

Hétérocentrisme/hétéronormalité

Le fait de définir la société selon la norme homme/femme avec chacun leurs critères propres comme : les hommes doivent être forts, les femmes sont féminines et de penser que seul le couple homme-femme peut fonctionner, place les personnes LGBT en dehors de la norme et donc crée une discrimination. De plus, pour renforcer leur appartenance à la norme, certaines personnes stigmatisent ceux qui sont en dehors.

Le modèle hétéronormatif binaire de l'homme masculin et de la femme féminine n'admettant que deux sexes et deux genres leur correspondant, l'homosexualité ne peut se comprendre qu'en termes d'inversion du genre : si un homme ressent du désir pour un autre homme, c'est qu'il y a du féminin en lui, la même explication valant pour une femme attirée par une autre femme, ce qui entraine les idées reçues telle que les homosexuels sont efféminés et les lesbiennes sont masculines.

Le tabou de la sexualité

L'homosexualité renvoie à la sexualité, à l'intime, et les fantasmes sont courants notamment à cause des préjugés qui associent souvent homosexualité et vie sexuelle différente; au fait d'avoir plusieurs partenaires.