Le dépistage du VHB et ses enjeux

Une stratégie de dépistage centrée sur les personnes exposées au risque

Crips ©

La stratégie de dépistage est centrée sur les personnes exposées au risque. Le dépistage permet une prise en charge des personnes infectées ainsi qu'une vaccination des personnes non immunisées et à risque.

Les personnes considérées comme exposées au risque de contact avec le VHB en France sont les suivantes :

  • Les personnes nées ou ayant résidé dans les régions de forte (Afrique subsaharienne, Asie) et moyenne endémicité (Europe de l'Est et du Sud, Afrique du Nord, Moyen-Orient, Amérique du Sud).
  • L'entourage proche et les partenaires sexuels d'une personne porteuse du VHB
  • Les usagers de drogues par voie intraveineuse ou intranasale
  • Les voyageurs et les personnes amenés à résider dans un pays de forte ou moyenne endémicité
  • Les personnes séropositives pour le VIH, le VHC ou ayant une IST en cours ou récente
  • Les personnes ayant un tatouage ou un piercing
  • Les personnes séjournant ou ayant séjourné en milieu carcéral
  • Les personnes ayant des relations sexuelles avec des partenaires différents
  • Les personnes ayant un risque d'exposition professionnelle

En France, le dépistage de l'hépatite B est obligatoire pour les donneurs de sang et d'organe ainsi que pour les femmes enceintes au 6e mois de la grossesse. Si le dépistage de la mère est positif, une sérovaccination de l'enfant est réalisée à la naissance pour prévenir l'infection périnatale. Cette mesure est d'autant plus nécessaire qu'un enfant infecté à la naissance développe une forme plus sévère de la maladie avec une chronicisation de l'hépatite dans 90 % des cas (contre 5 à 10 % en moyenne).

Les enjeux individuels et collectifs du dépistage

Le renforcement du dépistage des personnes atteintes d'hépatite chronique B peut leur permettre d'accéder à un traitement antiviral à un stade plus précoce, avec un bénéfice individuel de réduction des complications et de la mortalité et un bénéfice collectif de réduction du risque de transmission de l'hépatite B.

Le dépistage permet aussi de préciser le statut immunitaire des personnes testées et de vacciner les personnes à risques non immunisées et l'entourage des personnes atteintes.

Une importante activité de dépistage du VHB en Ile-de-France

L'enquête LaboHEP 2010 montre que, pour l'année, 72 tests de dépistage de l'hépatite B pour 1000 habitants ont été réalisés en Ile-de-France contre une moyenne nationale de 53 pour 1000.

Plus du quart des tests VHB effectués dans les CDAG de France métropolitaine entre 2010 et 2012 l'ont été en Ile-de-France.

Où faire un test ?

Le dépistage de l'hépatite B peut être réalisé gratuitement dans les CeGIDD (Centre gratuit d'information, de dépistage et de diagnostic).

Sida Info Service ©

Voir les coordonnées et les informations pratiques sur les CeGIDD en Ile-de-France (cartographie de Sida Info Service)

Pour aller plus loin