Hépatite virale B : l'évolution de la maladie

90 à 95 % des personnes infectées par le virus de l'hépatite B (VHB) guérissent spontanément. Mais 5 à 10 % développent une hépatite chronique qui peut aboutir à une importante détérioration du foie, voire à un cancer.

De l'incubation à l'hépatite chronique, trois phases sont à distinguer dans l'évolution de la maladie.

L'incubation

L'incubation (délai entre le contact avec le VHB et l'apparition des premiers signes biologique) dure de un à trois mois.

L'hépatite aiguë

  • Dans plus de la moitié des cas, l'infection initiale par le VHB, ou hépatite aiguë, ne provoque aucun symptôme.
  • Dans un cas sur cinq, elle cause des symptômes non spécifiques : fatigue, fièvre, manque d'appétit, nausée.
  • Dans 10 % des cas, elle se signale par une jaunisse accompagnée d'une fatigue intense.
  • Et dans environ 1 % des cas, cette hépatite aiguë revêt une forme grave, dite « fulminante », avec une destruction massive du foie. Celle-ci entraîne des troubles neurologiques, parfois un coma, et une insuffisance hépatique sévère pouvant causer la mort en l'absence de greffe du foie dans les deux jours.

L'hépatite chronique

L'organisme ne parvient pas à éliminer le virus ; celui-ci se multiplie dans le foie pendant des années, le plus souvent sans symptôme apparent. Il peut entraîner une fibrose, puis une cirrhose (20 % des hépatites B chroniques), enfin un cancer, le CHC (carcinome hépatocellulaire) (environ 2 % des hépatites B chroniques).

Environ un tiers des porteurs chroniques de l'hépatite B sont des porteurs inactifs. Ils ne présentent pas de symptômes cliniques ; leur bilan hépatique est normal. Un portage inactif progresse, dans 20 à 30 % des cas, vers une réactivation de l'hépatite B. Plus rarement, il peut aboutir à une guérison spontanée. Compte tenu du risque évolutif potentiel, un bilan hépatique annuel est recommandé chez tous les porteurs d'une hépatite chronique.

Sur l'ensemble des personnes infectées par le VHB, 5 à 10 % développent une hépatite chronique.

Crips Ile-de-France ©, mai 2014

Des définitions

  • La fibrose est un processus pathologique dans lequel les cellules du foie sont détruites et remplacées par du tissu fibreux non fonctionnel. Elle peut provoquer le développement d'une cirrhose puis d'un cancer.
  • La cirrhose est une régénération anarchique du foie, associant un tissu cicatriciel fibreux (la fibrose) et des amas cellulaires ne respectant pas l'architecture initiale du foie. Elle est la conséquence d'une lésion prolongée du tissu hépatique.
  • Plus la fibrose et la cirrhose s'étendent, plus elles ont de répercussions sur le fonctionnement du foie. On parle alors d'insuffisance hépatique.
  • Le carcinome hépatocellulaire, ou CHC, est le plus fréquent des cancers primitifs du foie. Bien qu'amélioré par la détection précoce et les progrès thérapeutiques, son pronostic reste sévère. L'hépatite virale B est la première cause de CHC.
Pour aller plus loin