Les marqueurs sérologiques de l'hépatite B

On appelle antigène (Ag) toute substance étrangère à l'organisme capable d'activer le système immunitaire.

Un anticorps (Ac) est une protéine secrétée par le système immunitaire pour neutraliser un antigène. Le couple antigène/anticorps est caractéristique de chaque infection.

Les antigènes du VHB et leur détection

Le VHB possède trois protéines qui sont autant d'antigènes :

  • L'antigène HBs (AgHBs), protéine de surface du virus
  • L'antigène HBc (AgHBc), protéine de l'enveloppe interne (core) du virus
  • L'antigène HBe (AgHBe), protéine interne au core

Seuls l'AgHBs et l'AgHBe peuvent se doser dans le sang. La recherche des particules virales (ADN VHB) n'est pas utilisée pour le diagnostic mais dans le suivi de l'hépatite chronique.

Une à deux semaines après la contamination, apparaissent quasi simultanément dans le sang l'AgHBe, l'AgHBc (non mesuré), l'AgHBs puis l'ADN du virus. Tant qu'on détecte dans le sang, la présence d'un Ag du VHB (AgHBe ou AgHBs) ou celle de l'ADN viral, le VHB est présent et se réplique.

La réponse du système immunitaire

En réaction, le système immunitaire produit des anticorps : Ac anti-HBc en premier lieu, puis anti-HBe et enfin, mais pas toujours, anti-HBs.

  • L'apparition des Ac anti-HBc signifie que la personne a contracté le VHB et commencé une réponse immunitaire.
  • L'apparition des Ac anti-HBe signifie que la réponse immunitaire s'amplifie, diminue l'infection et le risque de transmission, sans qu'il y ait encore guérison.
  • Trois à six mois après la contamination, l'apparition des Ac anti-HBs à un taux suffisant permet d'affirmer la guérison définitive de l'hépatite B et l'éradication du VHB. Tant que les Ac anti-HBs ne sont pas apparus, le VHB reste présent et se multiplie, malgré les Ac anti-HBc et anti-HBe.

Une hépatite B chronique est définie par l'absence d'apparition des
Ac anti-HBs et la persistance dans le sang de l'AgHBs, parfois avec de l'AgHBe, plus de six mois après la contamination.