Le dépistage du VIH : une question de santé (publique)

Informer sur l'utilité du dépistage est essentiel pour :

  • réduire les risques de transmission du VIH
  • permettre aux personnes diagnostiquées séropositives d'accéder rapidement aux traitements

Grâce aux observations d'associations de lutte contre le sida, le Trod s'est développé pour répondre à la nécessité du terrain : proposer un dépistage rapide, facile d'accès et à proximité des populations les plus vulnérables au VIH.

L'utilité d'un test de dépistage du VIH

En France, le dépistage du VIH est une démarche volontaire à laquelle la personne doit consentir. Il ne peut en aucun cas être réalisé à son insu.

Connaître son statut sérologique sert à savoir si l'on est séropositif pour le VIH et permet de :

  • bénéficier d'un conseil de prévention personnalisé lors d'un entretien durant lequel il est possible de poser toutes les questions que l'on souhaite sur le VIH/sida (les modes de transmission, les prises de risque, la prévention, le dépistage, les traitements...).
  • si le test s'avère positif au VIH, accéder à une prise en charge médicale incluant la prise de traitement ARV pour bloquer le développement du virus dans l'organisme.
  • éviter la transmission du VIH dans des situations à risque.

En France, on estime qu'environ 50 000 personnes ignorent leur séropositivité VIH.

A quel moment effectuer un test de dépistage ?

Suite à une prise de risque ou à un doute :

  • rapport sexuel non protégé
  • glissement ou rupture du préservatif
  • partage d'une seringue ou de matériel d'injection...

Mais aussi dans les situations suivantes :

  • dans un couple stable, pour arrêter d'utiliser le préservatif
  • en cas de désir d'enfant ou d'une grossesse confirmée
  • en cas de diagnostic d'une infection sexuellement transmissible ou d'une hépatite virale
  • en cas de changements dans la vie affective : rupture, séparation, divorce...

En France, près du tiers des personnes dépistées l'ont été trop tardivement.

Où effectuer un test de dépistage du VIH ?

  • On peut s'adresser à son médecin traitant qui fera une ordonnance. Le test est alors pratiqué dans un laboratoire d'analyses biologiques qui enverra les résultats au médecin. Ce test est remboursé à 100% par la Sécurité sociale.
  • On peut s'adresser directement à un laboratoire d'analyses biologiques, sans ordonnance. Le test est alors payant et non remboursé. Il coûte environ 15 euros.
  • On peut se rendre dans un CeGIDD. Le test est alors gratuit, anonyme, avec ou sans ordonnance, même pour un mineur, pour quelqu'un sans prise en charge par la Sécurité sociale ou sans papiers.

Trouver un lieu de dépistage anonyme et gratuit : la cartographie de Sida Info Service

Sida Info Service ©

Comment se déroule un test de dépistage ?

Le Cybercrips présente la démarche du dépistage du VIH au CDAG de l'Institut Alfred Fournier (75014)

A la découverte d'un CDAG

Le Trod : un dépistage rapide et facile d'accès

Le Trod est une offre de dépistage complémentaire aux dépistages effectués en laboratoire ou en CDAG.

Il permet, avec un simple prélèvement par piqûre au doigt, d'obtenir un résultat dans un délai de 1 à 30 minutes selon les marques de test.

Où effectuer un Trod ? : la cartographie d'Aides

Comment se déroule un dépistage rapide ?

Une vidéo de l'Inpes, du Ministère de la santé et des affaires sociales et de l'Assurance Maladie.

Flash test VIH : le dépistage rapide

Pour aller plus loin

Des brochures d'information

Dépistage du VIH et des infections sexuellement transmissibles, IST : informations et ressources pour les professionnels de santé

Inpes (Institut National de Prévention et d'Education pour la Santé)
2011. - 10 p

A télécharger sur le site de l'Inpes (pdf, 555Ko)

Le dépistage : pourquoi et comment connaître son statut sérologique ?

Le Kiosque info sida toxicomanie
2013. - 6 p.

A télécharger sur le site du Kiosque info sida toxicomanie (pdf, 1,6Mo)