Dry January ou le défi de janvier

Ce défi consistant à ne pas boire d’alcool pendant le mois de janvier et de prendre le temps de réfléchir à sa consommation a déjà réussi à mobiliser près de 100.000 personnes en Grande-Bretagne. La première édition française du Dry January ou défi de janvier a quant à elle démarré le 1er janvier 2020. Le Crips soutient totalement cette initiative.

Loin de porter un regard moralisateur ni forcer l’abstinence, le Dry January ou défi de janvier est une opération qui se veut avant tout pédagogique et ludique. Elle permet de prendre le temps de réfléchir à la place qu’occupe l’alcool dans notre vie.

Si la consommation d’alcool est un enjeu majeur de santé publique, de nombreuses associations œuvrant à la sensibilisation aux addictions, dont Fédération Addictions soutiennent l’opération. Ainsi, une grande mobilisation inter-associative s’est instaurée afin d’inciter le grand public à relever le défi. Le Crips Île-de-France, soutient cette mobilisation et joue pleinement son rôle d’acteur majeur de prévention en santé aux côtés des associations engagées.

Le sujet de la prévention à l’alcool, tout comme celui de la consommation de drogues, est abordé et décliné tout au long de l’année de manière bienveillante et positive via nos actions de prévention auprès des jeunes.

Nous disposons d’outils de documentation et pédagogiques, comme la brochure Nos Limites, soutenue par la Mission interministérielle de lutte contre les drogues et les conduites addictives (Mildeca) et la Préfecture de Police de Paris, qui permettent de sensibiliser les jeunes à leur consommation d’alcool. Cette brochure contient des informations essentielles sur l’alcool et permet, en fonction de son sexe, son poids, la quantité consommée et du contexte de consommation de calculer son alcoolémie et sa durée d’élimination.

En période estivale, nous organisons des actions de déambulation le long du Bassin et du Canal de la Villette, où se retrouvent les jeunes à l’heure de l’apéritif. Sur les festivals, nous distribuons des gourdes, incitant également les festivaliers au moyen de discussions, à consommer de l’eau. Sur Solidays, nous avions, en 2017, créée un bar à eau dont la décoration était pensée pour sensibiliser les jeunes au sujet de la consommation d’alcool.

Prendre sa santé en main, tel est le leitmotiv que nous tenons à communiquer aux jeunes.

Le Crips en action