Ça s'est passé sur Rock en Seine !

Il se présente comme étant le plus grand festival Rock de l’été et investit chaque année, depuis 2003, le superbe Domaine de Saint Cloud, classé parmi les monuments historiques. C’est dans ce cadre unique, pouvant accueillir près de 120.000 personnes, que Rock en Seine réunit des artistes majeurs de la scène pop-rock internationale avec des têtes d’affiches emblématiques. Et nous y étions.

Place à la musique !

Le Crips a été accueilli sur le festival sous la tente de la Région Île-de-France, organisatrice du tremplin rock Première Seine, qui a permis à 7 groupes de rock constitués de lycéens franciliens de faire leur première scène lors du festival.

Nos équipes ont elles aussi mis la musique à l’honneur ! Comment ? En animant un karaoké engagé. Les festivaliers ont ainsi pu s’improviser, tour à tour, chanteurs de leurs titres préférés à la manière du célèbre jeu diffusé sur France 2 « N’oubliez pas les paroles ». Des paroles qui comptent, puisqu’à l’issue de leur prestation, nos artistes en herbe ont pu échanger sur la signification de celles-ci et aborder ainsi tout en s’amusant des thématiques telles que la vie sexuelle et affective ou encore la lutte contre les discriminations, les addictions aux drogues, à l’alcool et au tabac. En matière de prévention en santé, le Crips continue de porter haut et fort un positionnement positif, sans jugement, basé sur le respect de chacun.

Sous la tente de la région Île-de-France

Un dispositif mobile pour plus de proximité

Nos animateurs et chargés de prévention sont également partis à la rencontre des festivaliers grâce à un triporteur, dispositif mobile qui avait déjà rencontré beaucoup de succès lors du festival We Love Green début juin. Cette fois-ci, le triporteur arborait fièrement les couleurs du projet La Boucle du Ruban Rouge, parrainé par Michel Cymes. Un grand projet de mobilisation contre le VIH, porté par le Crips. Si chaque pas est décisif pour en finir avec le sida, La Boucle du Ruban Rouge, fait le pari d’une grande mobilisation pour interpeller les pouvoirs publics et demander à la France de retrouver son rôle de leader en augmentant sa contribution au Fonds mondial de lutte contre le sida, la tuberculose et le paludisme. Notre présence sur Rock en Seine aura ainsi permis de récolter près de 350 précieuses signatures. Pour chaque signature, un badge ruban rouge était distribué.

Quelques chiffres :

1300 badges distribués ;

Environ 700 préservatifs internes et externes distribués ;

Plus de 1500 personnes rencontrées sur les 3 jours.

Un triporteur pas comme les autres