CRIPS ÎLE-DE-FRANCE

Centre d’accueil de jour de MSF à Pantin / Un partenariat pour la santé des mineurs non accompagnés

Santé des jeunes mineurs non accompagnés : Animations et formations au centre d’accueil de jour de Médecins Sans Frontières à Pantin

Médecins sans Frontières (MSF) a ouvert en décembre 2017 un centre d’accueil de jour pour mineurs non-accompagnés, déboutés de leur minorité, à Pantin, en banlieue parisienne. Les adolescents y trouvent à la fois un lieu de répit, des soins médicaux, une aide juridique et un accompagnement social et administratif.

L’équipe du centre, composée de juristes, d’infirmières, d’assistantes sociales et de médiateurs avait à cœur de développer l’accompagnement pour la santé de ces jeunes.  C’est ainsi que s’est noué un partenariat entre le centre de jour de MSF et le Crips, basé à la fois sur l’animation auprès des jeunes et la formation des équipes.

carte animation
carte animation

 « Mais pourquoi autant de discriminations ? Qu’est-ce que cela peut faire aux autres, la vie personnelle de quelqu’un ? » - parole d’un jeune

Depuis ce début d’année 2022, l’Atelier du Crips accueille ainsi tous les 15 jours un groupe de jeunes pour parler en toute confiance de santé sexuelle ou encore aborder les questions de consommations de produits psychoactifs.

animation MNA écran

L’équipe du centre a par ailleurs fait remonter un besoin et une envie de formation sur les questions liées à la santé sexuelle et à l’animation de séances sur ce sujet. Un cycle de formation a été construit sur-mesure, en 4 temps, de 3h à chaque fois comprenant :

  • Une introduction à la santé sexuelle, postures, quel rôle pour l’équipe éducative
  • LGBT et trajectoires et spécificités des LGBT exilés : orienter accueillir la parole, être inclusif etc.
  • Prévention à l’air du numérique et réseaux sociaux
  • Prévention communautaire et médiateurs de santé par Afrique Avenir, une association panafricaine et d’éducation populaire qui lutte principalement contre toutes les formes d’inégalités sociales et économiques.

Les équipes vont ainsi pouvoir gagner en compétence et aborder elles-mêmes ces sujets auprès des jeunes qu’elles accompagnent.

animation MNA écran

Il était pour le Crips largement pertinent de pouvoir travailler auprès de ce public, au croisement de nombreuses fragilités. La précarité, l’âge et l’exil sont des facteurs de risque pour la santé qui rendent en effet nécessaire un travail approfondi d’écoute et d’échange autour des sujets de prévention santé, afin de faire connaitre les pratiques à risques, les moyens de se protéger ou encore les lieux ressources. 

À lire aussi

  • Découvrez nos partenariats
    Répondre à l'urgence en temps de COVID // Un partenariat ARS
  • Crips_logo_AFRAVIH
    La Boucle du Ruban Rouge // Un partenariat pour en finir avec le Sida
  • crips_animation_feel-good4
    Feel good : 100% bien-être // Un partenariat ARS