Agir pour la santé des publics en situation de précarité

La précarité est définie comme « l'absence d'une ou plusieurs des sécurités (emploi, logement…) permettant aux personnes et familles d'assumer leurs responsabilités élémentaires et de jouir de leurs droits fondamentaux. L'insécurité qui en résulte peut être plus ou moins étendue et avoir des conséquences plus ou moins graves et définitives. Elle conduit à la grande pauvreté, quand elle affecte plusieurs domaines de l'existence, qu'elle devient persistante, qu'elle compromet les chances de réassumer ses responsabilités et de reconquérir ses droits par soi-même, dans un avenir prévisible. ».

Brochure - La santé pour les jeunes

Télécharger (390Ko)

Dépliant - Ma santé, mes droits, mes choix

Télécharger (263Ko)

Dépliant - Pour ma santé où aller ?

Télécharger (223Ko)

Dépliant - Pour ma santé qui rencontrer ?

Télécharger (223Ko)

Faire de la santé des publics précaires une priorité

Pour les personnes en situation de précarité, s’occuper de sa santé peut être compliqué. En effet, quand même les besoins les plus essentiels comme le logement ou l’alimentation peinent à être comblés, il est difficile de penser à préserver sa santé. La crise sanitaire que nous traversons depuis plus d’un an a exacerbé les difficultés, renforçant les fragilités de ces publics et augmentant le risque de renoncement aux soins. En France, plus de 9 millions de personnes se trouveraient en situation de précarité selon l’INSEE.

Face à ce constat, le Crips a souhaité agir en direction de deux publics vulnérables, dont les situations ont été particulièrement impactées par les confinements successifs : le public migrant et les jeunes. 

Santé des jeunes : des clés pour comprendre et se soigner

Deux documents à destination des jeunes ont été développés pour répondre à ce besoin d’accès à la santé.

La brochure « La santé pour les jeunes » (390Ko) décrypte l’ensemble des termes et dispositifs qu’il est nécessaire de comprendre pour pouvoir prendre en main sa santé. Ce livret permet d’acquérir les bases nécessaires aux jeunes pour consulter et se soigner. Sécurité sociale, mutuelle, médecin traitant, mais aussi comment consulter et se faire rembourser : tout y est expliqué de façon simple et complète.

Le dépliant "Ma santé, mes droits, mes choix" (263Ko) permet, quant à lui, d’expliquer les droits essentiels : être accueilli dignement, possibilité de changer de médecin, droit à une information claire… Tout y est expliqué pour permettre de renforcer l’accès à la santé et aux droits de jeunes.

Afin de permettre aux publics allophones de s’en saisir, ces documents ont été créés en français et en anglais.

Améliorer la santé des personnes migrantes par l’accès aux soins et aux droits

Depuis une dizaine d’année, le Crips intervient auprès des personnes migrantes ou d’origine étrangère avec le programme Prev’Ensemble. Nous savons que ces publics sont plus susceptibles d’être exposés au VIH, aux hépatites et aux autres IST. Instabilité des lieux de résidence, éloignement du système de santé et déracinement augmentent grandement les risques sanitaires des publics migrants. Ces dernières années, une augmentation croissante du non-accès à la prévention et aux soins a été observée, notamment pour les primo-arrivants. Agir pour la santé sexuelle de ces publics, en leur permettant d’avoir accès à des informations de qualité, est ainsi primordial. 

Des outils pour informer et orienter

Les dépliants « Pour ma santé, où aller ? » (223Ko) et « Pour ma santé, qui rencontrer ? » (223Ko) permettent aux personnes de savoir à qui s’adresser et dans quel lieu se rendre en fonction de leurs besoins. Quelle que soit la situation (sans-papiers, manque de ressources ou absence de couverture maladie), des structures existent pour prendre en charge les besoins en santé de toutes et tous. Il est important de les faire connaître afin de faciliter l’accès aux soins.

Ces brochures ont été réalisées par le Crips, en partenariat avec le service des Maladies infectieuses de l’hôpital Avicenne et les médiateurs d’ARCAT et du Secours populaire Paris.

Elles seront mises à la disposition des publics dans les structures accueillant les personnes migrantes et distribuées lors d’actions d’aller vers.

Traduites en arabe, anglais et pashto, elles permettent de cibler un large public.