CRIPS ÎLE-DE-FRANCE

Move’up : un programme d'activité physique pour lutter contre les discriminations et les inégalités

Selon une étude publiée par l’Organisation mondiale de la Santé(*), 80% des adolescents et adolescentes dans le monde font moins d’une heure d’activité physique par jour. En France, l’étude Esteban (Santé publique France) a démontré que l’inactivité physique et la sédentarité gagnent du terrain dans la population.
Face à ce constat, le Crips Île-de-France a créé Move’Up, un projet innovant en milieu scolaire pour lutter contre ces disparités, financé par Impact 2024.
crips_visuel_move_up_telephone
crips_visuel_move_up_telephone

crips_moveup_animation_classe
crips_moveup_animation_classe

Move’up : lutter contre les inégalités et impulser des changements grâce à des défis sportifs collectifs

Pour répondre au manque d’activité physique chez les jeunes, et plus particulièrement chez les jeunes filles davantage éloignées de la pratique sportive, le Crips Île-de-France s’est associé à l’entreprise Kiplin et l’association Cap SAAA pour proposer des challenges sportifs, sous forme de jeux d’équipes et collaboratifs.

Le dispositif utilise une application sur mobile et des podomètres connectés, afin de permettre à chaque élève de compter ses pas quotidiens et de s’entraider vers une amélioration de la santé physique de tous et toutes. L’ensemble des séances est intégré aux enseignements physiques et sportifs scolaires, supervisés par le ou la professeur d’EPS de chaque classe.

Les objectifs 

  • Informer sur les bienfaits de l’activité physique.
  • Permettre aux jeunes filles de savoir comment pratiquer une activité physique quotidienne en fonction de leurs besoins et de leur environnement.
  • Susciter une attitude positive vis-à-vis de la pratique sportive. 
  • Favoriser l’activité physique chez les jeunes filles, notamment sur des territoires prioritaires. 
10 ans
En 10 ans la proportion des femmes physiquement actives a baissé de 16% (Source : étude Esteban)
25 %
de perte des capacités cardiovasculaires chez les collégiens (Source : étude Esteban)
20 %
des femmes cumulent sédentarité et inactivité physique (Source : étude Esteban)

CAP SAAA et KIPLIN, partenaires du projet et acteurs engagés pour la santé

“Des jeux pour favoriser l’activité physique”

Impulsé par ce leitmotive, Kiplin favorise les changements de comportements de santé grâce à la gamification de l’activité physique. Expert dans son domaine, l’entreprise s’appuie sur un comité scientifique formé de médecins et de chercheurs spécialisés, afin de promouvoir et intégrer la pratique sportive comme vecteur de réduction des inégalités. 

Dans le cadre du projet Move’up, Kiplin va mesurer les capacités physiques de tous les participants grâce à un test de marche d’une durée de 6 minutes. Ce premier bilan permettra de mesurer les progrès de chaque élève après la réalisation des défis sportifs collectifs. Au total, ce sont trois défis mensuels uniques et pédagogiques qui devront être relevés en équipe.

Créée en 1995, Cap SAAA est une association reconnue dans la pratique et l’exercice du handisport, grâce à sa vision pionnière d’un collectif composé à la fois de personnes valides et de personnes en situation de handicap. 

Nous avons demandé à Cap SAAA d’intervenir au cours d’une séance pour démontrer aux jeunes que tout le monde peut faire du sport, que l’on soit en situation de handicap ou non. L’objectif est de confronter les jeunes à leurs peurs, leurs préjugés et aux difficultés que rencontrent les personnes en situation de handicap. Travailler avec une association comme Cap SAAA permet d'aller plus loin que le projet sportif en lui-même : c’est déconstruire tous les stéréotypes liés au sport, identifier les discriminations et impulser une réflexion collective pour lutter contre celles-ci grâce à un discours bienveillant.

Cinq séances pour déconstruire les stéréotypes liés au sport

  1. Séance de sensibilisation des équipes éducatives et des jeunes pour présenter le projet et faire en sorte qu’il s’inscrive dans une démarche collective au sein de l’établissement. 
  2. Séance de prévention avec des animateurs et animatrices du Crips : sédentarité, bienfaits de l’activité physique, échanges sur les représentations, les discriminations et les stéréotypes de genre liés à l’activité physique. 
  3. Tout le monde peut faire du sport” : réflexion sur les usages de l’activité physique et sportive en partenariat avec l’association CAP SAAA. 
  4. Première séance bilan avec les jeunes pour annoncer les résultats et discuter ensemble des évolutions des comportements engendrés par le jeu. 
  5. Bilan et présentation des résultats aux équipes éducatives et parents. 

Une rentrée sportive pour 375 lycéens et lycéennes d’Île-de-France

Pour répondre à l’appel à projet lancé par Impact 2024, notre objectif est de déployer Move’up auprès de 375 élèves, soit l'équivalent de 15 classes, à la rentrée prochaine.

Dans le cadre de notre démarche d’engagement pour le bien-être physique, psychique et social des jeunes, il nous semble opportun de mettre l’accent sur les inégalités femmes-hommes dans le sport. Notre choix s'est donc porté sur des établissements aux filières scolaires genrées, afin de lutter contre les inégalités et les discriminations dans la pratique sportive. 

Grâce à la mobilisation des équipes éducatives et de nos partenaires, nous souhaitons, à travers Move’up, promouvoir l’activité physique pour toutes, démocratiser la pratique sportive sans contrainte d’âge, de corps ou de genre et lutter contre les discriminations à l’accès.

(*) OMS - The lancet child & adolescent health, étude publiée en novembre 2019.

En savoir plus sur Impact 2024 

crips_logotype_impact2024

Paris 2024 a l’ambition de soutenir et de renforcer le rôle social du sport à travers son Fonds de dotation, créé pour soutenir des projets d’intérêt général qui utilisent l’activité physique et sportive comme outil d’impact social.

Le Fonds de dotation Paris 2024 accompagne et soutient des projets d’intérêt général qui utilisent le sport pour la santé, le bien-être, l’éducation, l’engagement citoyen, l’inclusion, la solidarité, l’égalité et l’environnement. Il concrétise la volonté de Paris 2024 de valoriser et soutenir ceux, qui au quotidien, renforcent la place du sport dans la société et développent l’accès à la pratique sportive pour toutes et tous.* (source : https://generation.paris2024.org/impact-2024

crips_logotype_impact2024

À lire aussi

  • crips_brochure_sante_jeunes_alimentation_image_corps
    Alimentation & image du corps : une brochure pour prendre en main sa santé
  • Crips_couv_cahier_engage_egalite_FH
    Le Crips et UNICEF France proposent un nouveau cahier engagé sur l'égalité femmes/hommes.
  • crips-vignette-ladeter-jo2024
    La déter' : Bien dans ses baskets, bien dans sa tête