CRIPS ÎLE-DE-FRANCE

VIH et dépistage : ce qu’il faut savoir !

Le dépistage est une condition essentielle à la lutte contre le VIH/sida.
En 2019, 6 200 personnes ont découvert leur séropositivité VIH et on estime que 24 000 personnes ignorent leur séropositivité en France.
Plus que jamais il est nécessaire de sensibiliser le public à la diversité des moyens de prévention et d’encourager les personnes à se faire dépister : se dépister, c’est prendre soin de soi, c’est prendre soin des autres !

Le dépistage qu’est-ce que c’est ?

Le dépistage sert à détecter la présence d’anticorps anti-VIH dans l’organisme. 
Les anticorps, quant à eux, servent à défendre l’organisme contre l’infection. La présence de ces anticorps traduit le fait que le VIH est présent dans votre corps. 

  • Si le test détecte la présence d’anticorps, il est positif et vous êtes infecté.e par le VIH.
  • Si le test ne détecte pas d’anticorps, il est négatif et vous n’êtes pas infecté.e par le VIH.

Les anticorps n’apparaissent pas directement dans le sang lorsque l’on est infecté par le VIH. En effet, il faut un certain laps de temps et c’est pour cela qu’il faut attendre plusieurs semaines (6 ou 12 semaines en fonction du type de dépistage) pour faire le test après une prise de risque. (source : préventionsida.org) 

Pourquoi se dépister du VIH/sida ?

À différents moments de la vie, on peut avoir recours au dépistage du VIH/sida : 

  • parce que l’on a été exposé au VIH lors d’une ou plusieurs relations, 
  • parce que l’on a eu un accident de préservatif, 
  • parce que l’on change de partenaire, 
  • parce que l’on décide d’arrêter le préservatif avec son/sa partenaire, 
  • ou tout simplement parce que l’on souhaite faire un point sur sa santé.

Les 4 méthodes de dépistage à connaître  

Le test rapide d’orientation diagnostique (TROD) 

C’est quoi ?
Le TROD est proposé principalement par des associations habilitées au dépistage, dans des lieux fixes ou des dispositifs mobiles. Il permet de se faire dépister du VIH. Il est anonyme et gratuit. 

Quand ?
12 semaines après la prise de risque.

Comment ça se passe ?

  • Je me rends dans un lieu (mobile ou fixe) pratiquant le TROD, sans avoir pris rendez-vous au préalable. 
  • Je bénéficie d’un entretien avec une personne d’une association. 
  • On me prélève quelques gouttes de sang au bout du doigt. 
  • Je prends connaissance du résultat juste après le test, au cours d’un entretien. 

 

crips_methode_depistage_illustration
Découvrir le TROD en vidéo

Le test en centre gratuit d’information, de dépistage et de diagnostic (CeGIDD)

C’est quoi ?
Les CeGIDD sont des structures qui réalisent des tests de dépistage du VIH, des autres IST et des hépatites virales. Le dépistage y est anonyme et gratuit. 

Quand ?
6 semaines après l’exposition au VIH.

Comment ça se passe ?

  • Je me rends dans un CeGIDD, avec sous sans rendez-vous. 
  • Je bénéficie d’un entretien avec un médecin. 
  • Le dépistage est réalisé avec une prise de sang. 
  • On me donne un numéro. 
  • Je reviens quelques jours après le test (2 à 5 jours plus tard) avec le numéro que l’on m’a confié. 
  • Un médecin me donne mon résultat au cours d’un entretien.

Trouvez le CeGIDD le plus proche de chez vous

crips_methode_depistage_illustration
Découvrir le dépistage en CeGIDD

L'autotest

C’est quoi ?
L’autotest, vendu en pharmacie, permet de se dépister du VIH/sida. Il se présente sous la forme d’un kit contenant tous les éléments nécessaires. Il coûte entre 10 et 25 euros. 

Actuellement, seuls deux autotests VIH disposent d'un marquage CE imposé par la réglementation européenne. Ils sont disponibles en pharmacie et ne sont pas remboursés par l'Assurance maladie. Certaines associations de lutte contre le VIH habilitées par les ARS peuvent, dans certains cas, remettre gratuitement des autotests aux personnes éloignées du système de santé. L’Assurance maladie en assure le financement. (source : Ameli.fr) 

Quand ?
12 semaines après l’exposition au VIH.

Comment ça se passe ?

  • J’achète mon autotest en pharmacie. Pour cela, je n’ai pas besoin d’ordonnance. Les pharmaciens sont à ma disposition pour me conseiller sur la réalisation du test. 
  • Quand je le souhaite, je réalise le test et l’interprète moi-même, à l’aide du mode d’emploi détaillé. 
  • J’obtiens le résultat juste après le test. 
Découvrir l'autotest

Le test en laboratoire d’analyses médicales

C’est quoi ?
Les laboratoires d’analyses médicales réalisent des tests de dépistage du VIH, des autres IST et des hépatites virales. Le dépistage en laboratoire est confidentiel ; il est remboursé par la Sécurité sociale sur ordonnance d’un médecin. Il n’est pas nécessaire d’être à jeun pour faire ce test.

Quand ?
6 semaines après l’exposition au VIH.

Comment ça se passe ?

  • Je prends rendez-vous chez un médecin qui me prescrit le test. Je bénéficie de son écoute et de ses conseils (cette première étape n’est pas obligatoire mais fortement conseillée). 
  • Je me rends dans un laboratoire d’analyses médicales. 
  • Le dépistage est réalisé avec une prise de sang. 
  • Je reviens chercher le résultat quelques jours après le test (de 2 à 5 jours). 
  • Je peux retourner voir le médecin pour discuter avec lui du résultat.

 

Découvrir le dépistage en laboratoire d'analyses médicales

En savoir plus sur le dépistage

Dossier thématique : VIH / sida : la prévention aujourd'hui 

Liens utiles : 
> sexosafe
> onsexprime

En cas d’urgence ou pour toute question sur le dépistage, les modalités et les lieux où se rendre : appelez Sida info service au 0820 840 800 (appel confidentiel, anonyme et gratuit).